Parson Russell très vive et futée

Sèche-cheveux

Lilas étant hyper méga mouillée, je l’ai frotté doucement avec une serviette de bain.

Et comme cela ne suffit pas, j’ai alors branché le sèche-cheveux.

La chienne a alors un regard un peu inquiète.

Elle ne doit pas aimer le bruit qu’elle trouve bizarre.

Je l’ai séché, un peu de loin pour qu’elle comprenne qu’elle n’a rien a craindre même pas de brûlure.

Lilas s’entortillait, courait de façon comique dans la salle de bain.

J’ai bien fait d’avoir fermé la porte pour qu’elle ne se sauve pas ailleurs.

Au bout d’un moment, la chienne s’est calmée, et elle s’est laissée approcher.

Je l’ai caressé tout en la séchant, toujours de loin (un bon mètre entre le sèche cheveux et elle !)

Je crois qu’elle a compris que c’est bon son bien-être, et que cela sèche son pelage.

Elle est ressortie de la salle de bain, les poils légèrement humide.

Le bon feu de cheminée finira bien pas sécher totalement son pelage.

17 octobre, 2012 à 09:51


Laisser un commentaire