Parson Russell très vive et futée

Forêt

Il pleuviote doucement et longuement.

Des fois, il pleut tout à coup fort ou bien un peu d’éclaircie avant que la nouvelle pluie débarque  au bout de quelques minutes.

C’est aujourd’hui, sous le ciel qu’avec mon mari, je me suis promenée dans les bois. Avec Lilas pardi !

J’ai mis l’imperméable à la chienne. Pour pas que la voiture se transforme en une flaque d’eau et prenne une odeur de « gros clébard baveux » !

Dans les forets, on a ramassé un peu de châtaignes. Un  peu petites comme châtaignes, pas comme dans le Limousin ou les Alpes où on peut en trouver de bien grosses et de belles. Mais c’est mieux que rien.

Pas trouvé une seule cèpe, car c’est pour cela qu’on est parti dans les bois, trouver des cèpes.

Il y a beaucoup de monde qui se promène.

Je ne savais pas que les charentais, non seulement, ils aiment rafler les escargots à chaque pluie pour s’en régaler, mais aussi, ils adorent ramasser de moindre champignon comestible.

Lilas, elle, découvre pour la première fois le bois automnal, avec tout ce qu’on trouve dans les bois : pierres moussues, boues, feuilles mortes,  bestioles de tout genre, branches enchevêtrés, ronces…

Tiens, les ronces…Je découvre que Lilas ne peut pas traverser les zones remplies de ronces :  elle se fige et elle cherche un chemin moins compliqué pour elle. Alors je la prends dans mes bras quand effectivement il y a une grande bande de ronces devant nous, et qu’il faut traverser. Je ne savais pas que les ronces la rebutent à ce point ! Peut-être que ça fait des échardes dans ses pattes ?

Par contre, elle peut aller là où il y a des châtaignes et leurs bogues épineuses !

A chaque branche tombé en travers, soit Lilas saute dessus, soit elle passe dessous tandis que je fais tout mon possible de sauter par dessus, parce que passer dessous, pfiou, fait mal au dos !

Il y a des champignons mortels comme les fameuses amanites brunâtres et blanchâtres. Donc je tiens Lilas serré contre moi et je surveille à ce qu’elle ne mange pas n’importe quoi. Pas beaucoup d’amanites tue-mouches, ces jolies champignons rouges à pois blancs,  également toxiques mais moins mortels que les brunes et les blanches.

Elle a tenté de manger une châtaigne et un gland de chêne. Je l’ai grondé et fait cracher. Pour qu’elle sache qu’elle ne doit rien manger quoi ce soit en foret.

Après une bonne et longue balade, on est rentré à la maison.

Je prends conscience que l’imperméable est formidable, non seulement pour protéger Lilas de la pluie et l’intérieur de voiture, mais aussi pour protéger Lilas des ronces qui sont souvent plus hautes qu’elle, ces mêmes ronces qui se sont accrochés à mon pantalon.

Ce soir, on mangera des châtaignes dans un bol de lait sucré à la vanille.

13 octobre, 2012 à 15:50


Laisser un commentaire