Parson Russell très vive et futée

Grand soleil

Ah, qu’est ce que ça fait du bien le grand ciel bleu et le soleil si chaud que j’ai enlevé mon gilet !

Comme j’ai appris à la météo que c’est le seul jour de soleil, aujourd’hui, et que dès demain, ce sera à nouveau de la pluie pour quelques jours.

Alors j’en profite de laver du linge, mais aussi les paniers de Lilas et plaids que Mica et Lilas ont utilisé pour se coucher.

J’ai lavé les paniers dans la baignoire et j’ai rincé à l’eau vinaigré avec quelques gouttes d’huile essentielle de lavande et arbre à thé.

J’ai une idée en tête : chercher une taie d’oreiller bon marché ou mieux usé, mais qui se ferme à fermeture éclair, le tailler à la dimension du panier en raccourcissant un peu cette taie, puis la fourrer de feuilles de noyer séchés au soleil. Ça serait un bon coussin répulsif anti-puces pour Lilas.

Dommage que je n’ai pas de taie d’oreiller usé et que je n’en ai pas trouvé au magasin, car les taies ne se ferment pas à fermeture éclair comme je voulais. Bah, de toute façon, les feuilles de noyer sont trop mouillés en ce moment.

Dehors, la terre est gorgée d’eau des pluies passés. Hier, mon mari est tombé en glissant sur la terre, en jouant avec Lilas. Evidemment que ça m’a fait rire !

Et aujourd’hui, c’est moi qui a glissé ! hi hi !

Pendant que le linge et paniers sèchent au soleil, j’ai traité la niche en préventif contre des puces, Lilas ne rentrant pas dedans quand il fait si bon de se chauffer au soleil.

Même Mica est allée dehors, avec moi, se chauffer le pelage.

Quel petit bonheur, tout doux que de me sentir entouré de Mica et Lilas. Et de voir que Lilas ne cherche plus à embêter Mica, et que cette dernière, rassurée, s’est prélassée sur le dos, au soleil. Lilas, elle, croquouille l’os en peau de buffle. Et moi ? Ben, j’ai joué un peu à la tablette dehors tout en câlinant tantôt Mica, tantôt Lilas.

12 octobre, 2012 à 11:21


Laisser un commentaire