Parson Russell très vive et futée

Canapé

Lilas adore être au canapé.

Le panier par terre, bof, cela ne l’emballe par trop.

Alors quand elle entre dans la maison, elle fonce monter sur le canapé.

J’ai eu du mal à me trancher : la laisser faire ou ne pas la laisser faire ?

J’ai donc coupé la poire en deux : Lilas a le droit de monter sur le canapé si je suis là, et seulement sur le plaid gris étalé sur un tiers de longueur de canapé. Autrement, c’est panier !

Et j’ai décidé qu’au moindre bêtise, genre grognement ou mordillement, c’est direct panier.

J’ai même fait exprès de l’embêter par moments, elle s’est laissé faire.

Alors, je la laisse tranquille.

Je me suis allongée sur le canapé, mes pieds se blottissaient contre son corps tout chaud.

Lilas, c’est une très bonne bouillotte ambulante !

Des fois, je la prends avec le plaid, et la mets sur mon ventre ou mes cuisses.

Qu’est ce que ça me réchauffait bien.

Lilas cligne lentement les yeux et dort dans le bonheur et tirait de petits coups de langue rose que j’interprète comme des signes de satisfactions.

Elle a même ronflé !

C’est la première fois que j’entends un chien ronfler !

Elle a rêvé dans mes bras : ses yeux sous des paupières closes bougeaient très vite et ses pattes s’agitaient.

Très amusant et attendrissant !

Mais  rien ne me fera changer mon avis sur le canapé :

Le canapé est d’abord aux humains, et Lilas a juste la permission d’être sur le canapé.

Je pense que tout est bien ainsi.

9 octobre, 2012 à 08:23


Laisser un commentaire